Les bienfaits de la notation (Partie 2/3)



Comment imaginer la digitalisation du monde du droit, sans parler d’évaluation?


Les bienfaits de la notation Partie 1 a posé les bases de nouveaux comportements pour lesquels il faudra s’adapter. Comme le fait que les justiciables aient l’habitude d’utiliser d’autres solutions plutôt qu’un avocat. Le recours à un avocat n’arrivera qu’en dernier rempart pour la plupart. Les nouveaux usages, ont entraîné des changements. Tels que demander conseil à internet, trouver une application qui répond à leurs besoins avant de consulter un professionnel. 

Les avocats auront donc intérêt à s’adapter à leur prospects et à leur nouveaux usages. Le maître mot étant la connexion, partout, tout le temps. Faciliter, synthétiser, optimiser, voici la promesse des legaltech. Ces nouvelles entreprises qui ont à charge de digitaliser le monde du droit. Un nombre conséquent d’opérations chronophages pourront et seront automatisées. Laissant le loisir aux avocats de se concentrer sur leur valeur ajoutée. 

Les tendances, et les nouveaux outils sont multiples. A commencer par la blockchain, des systèmes d’informations cryptés et sécurisés. Il se révèlent être les futurs outils des professions libérales tel que les notaires, agent immobiliers… Ils permettront le suivi, la sécurité et la traçabilité des achats, de transactions… Les avocats auront besoin d’une base de connaissance sur ces outils. Ils se devront d’être agile et de s’adapter à leur clients et collaborateurs. Ils devront être créatif, et savoir travailler leur image sur le net.

Change/ce

Les enjeux de demain


Parmi les domaines d’application à développer, l’on peut en retrouver un certain nombre. Tous déjà apparus mais loin d’être appliqué par l’ensemble de la profession. Nous retrouverons le legal design : une façon de rendre plus accessible et lisible le droit aux justiciables. Cette tendance rejoint les nouveaux comportements des justiciables : le besoin de compréhension, la rapidité et efficacité, les outils digitaux quotidiens. Qu’il s’agisse d’applications, de fonctionnalités, ou de moyens de communication, les avocats auront intérêt à voir ces adaptations positivement !

Pour tous les domaines, nous avons donc à faire à une génération mieux informée. Celle-ci est en quête de meilleures informations, précises et concises. L’on peut penser à doctissimo il y a quelques années, et aujourd’hui doctolib pour le monde medical. L’évolution des outils de communication a révolutionné la prise de rendez-vous et le suivi medical. Cet outil de plus en plus utilisé tend à être démocratisé.

Comment alors imaginer une transition pour le monde du Droit. Comment définir les valeurs de demain?

Un dialogue plus ouvert novateur entre justiciables et avocats.


Selon un magazine belge (libre.eco), les nouvelles façons de travailler des avocats vont définir leur compétitivité. Une autre étude, menée par des étudiants de l’EDHEC Business School a définit l’importance du digital sur la relation client avocat. Celle-ci dresse un portrait de l’avocat de demain. Ultra connecté et agile, apportant une réelle valeur ajoutée à son cabinet. A travers des valeurs véhiculées et communiquées. Ainsi que plus de transparence et de rapidité. Possiblement réalisable grâce à la quantité de nouveaux outils mis en place et imaginées pour le métier.

La lettre des juristes d’affaires a également publié un article dans ce sens. Celui-ci confirme que l’adaptation client est un levier stratégique, et économique permettant de pérenniser son cabinet d’avocat. La multitude d’articles, et de réflexion sur le monde du droit digitalisé, et comment l’imaginer peut nous conforter. Plusieurs acteurs enrayent déjà cette évolution

Placer la relation client au centre de la stratégie


Comme vu précédemment, particulier ou entreprise, placer le justiciable au cœur de sa stratégie demeure un axe important à développer. Ainsi, à travers le monde l’on a vu fleurir un grand nombre de startup et legal techs. Qu’il s’agisse de mise en relation client avocats, d’informations, de facilitation concernant les contrats et les documents juridiques. Nombre d’outils capable de simplifier la relation client, aussi bien pour le professionnel que pour son client.

Compte tenu des nouveaux comportements des clients, il est nécessaire d’apporter transparence et lisibilité à l’offre juridique en France. Les sondages OpinionWay l’ont démontré, le sentiment d’opacité face à l’offre juridique en est la preuve.

Lisser la qualité des prestations

evaluation positive !


Considérer et établir une marche à suivre, des valeurs fédératrices autour de la qualité du métier d’avocat. Ces valeurs privilégient la relation qui nécessite une confiance mutuelle. Un ensemble de réponses à apporter pour ce qui est des bonnes pratiques à adopter.

L’on peut imaginer établir un référentiel qualitatif . Celui-ci permettra d’apporter la lisibilité dont les entreprises et particuliers ont besoin dans leur choix de prestataire juridique. Référencer l’ensemble des avocats sur une même plateforme, évalués sur des critères qualitatif répondra au mieux à ce besoin. Parmi les critères, nous pourrons en imaginer un ensemble. La justesse des prix, la force de propositions, la qualité du suivi dossier. Ou encore le degré de recommandation que le justiciable sera prêt à communiquer à son entourage. Et plus important encore, à la communauté d’entités ayant besoin de prestations juridiques. Apporter visibilité sur les prestations des avocats grâce aux retour clients pose une pierre à l’édifice de la transparence client/avocats. Cela est un des bienfaits de la notation. Et non une épée de Damoclès sur les avocats.

Feedaback Lawyers logo miniature

L’équipe de Feedback Lawyers

Découvrez la première partie des bienfaits de la notation ici !

Abonnez vous à l’hebdo Feedback Lawyers!